• Lettre n°7

    Lettre n°7

    Le 29 septembre 2015         

    *****

    Once Upon A Time*...

              Quand je me suis réveillée dans ce rêve, tout était... flou. Il n'y avait que moi dans un immense couloir aux murs jaunes, et cette adorable et magnifique petit fille qui se trouvait dans mes bras. C'était un bébé, et toute cette histoire avait l'air de se passer dans un autre temps. Le futur peut-être bien.
              Je sortais d'une chambre d'hôpital, l'enfant dans les bras. Je commençais à marcher pour aller je ne sais où. La petite avait de légers cheveux bruns et un regard merveilleusement profond. Elle me regardait droit dans les yeux avec un air impressionné. Je ne saurai jamais comment expliquer ce que j'éprouvais pour elle tellement c'était puissant. Elle portait un bracelet au poignet droit sur lequel une inscription était visible. Sûrement son prénom. Je continuais de marcher doucement puis, au bout de cet immense couloir, une personne était assise sur un banc.
              En m'apercevant, cette personne s'est levée pour venir lentement en ma direction. Visiblement, c'était un homme. Il venait vers moi avec un sourire qui me semblait familier et un regard spécial... Une fois devant moi, il s'est approché et là, il m'a longuement embrassée sur les lèvres. Ce baiser aussi avait quelque chose de familier pour moi... En fait, cette personne j'aurai pu la reconnaître n'importe quand : dans le passé, le présent ou le futur. Pourquoi ? Parce qu'il s'agissait de toi. Tu avais dix ans de plus, tout comme moi apparemment. C'est à ce moment que j'ai compris. Toi et moi nous étions toujours ensemble dans le futur. Je venais de sortir de ma chambre à la maternité. Ce bébé n'était autre que le nôtre, notre fille, ce qui expliquait pourquoi j'éprouvais ce sentiment si étrange pour elle en l'ayant dans mes bras.

    *****

              Tu te souviens de ce rêve ? On le trouvait magnifique tous les deux. Et c'est la seule chose que je souhaitais pour mon avenir. Mais t'as décidé de tout foutre en l'air du jour au lendemain. Je ne te félicite pas sale menteur ! Par ta faute il ne pourra jamais plus être prémonitoire !

    Un faux merci une fois de plus,         
    L'ex blessée et oubliée         

    Lettre n°7

    *Once Upon A Time (anglais) = Il était une fois


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :