• Lettre n°5

    Lettre n°5

    Le 23 septembre 2015         

    Révélation
              Déception
                             Réalisations

              3 mots qui correspondent bien à la journée d'aujourd'hui.

              J'ai halluciné... Tu es venu me parler par SMS après tout ce temps de parfaite ignorance. Voir cet icône s'afficher sur mon écran m'a tordue de douleur, mais je ne te cache pas que j'ai cru, l'espace d'un instant, que c'était fini. Que tout irait mieux. Que ma vie allait reprendre son cour car tu étais de retour... Mais non. Pas du tout.

              Joie ridicule et inutile bien vite remplacée par une révélation. Tu m'as dit qu'on devait se voir. Tu m'as dit qu'il fallait qu'on parle. Mais nous n'avons rien à nous dire de plus. Et je t'ai dit que tu n'obtiendrais plus rien de moi.

              J'ai cru mourir après une ou deux heures à te parler pour rien. Ma déception fut immense quand j'ai su que tu étais toujours avec elle. Mon cœur s'est resserré, de plus en plus, à m'en faire pleurer. Même avec tout ce que tu m'as fait enduré, tu trouves encore le moyen de me balancer des claques monumentales en pleine gueule !

              J'ai évacué toute la tristesse du moment. Je suis montée dans ma chambre, devenue une prison infernale après toutes tes visites. Seule, c'est là que j'ai ouvert les yeux. J'ai réalisé que t'en aurais jamais marre de me prendre pour une conne, de jouer avec ma vie, mes sentiments. J'ai réalisé que nous deux, ça n'allait plus dès lors de la première rupture occasionnée par ta faute. J'ai réalisé que tu n'avais tenu aucunes de tes promesses envers moi, et que tu ne les tiendrais jamais. T'as joué en permanence et tu as fini par gagner. Mais le jeu est fini maintenant, alors arrête de vouloir relancer des parties indéfiniment en essayant de m'attendrir ou de me raisonner. Je dois apprendre à survivre seule face à cette situation. L'espoir ne me sauvera pas, pas cette fois car il est trop tard. Les idées noires sont trop nombreuses et trop fortes. Quant à l'Amour, lui non plus ne pourra plus rien. Je le repousserai éternellement pour ne plus jamais subir cela.

              Ma souffrance a forgé ma nouvelle "vie", ma nouvelle personnalité. Tu en resteras la cause, alors mes remerciements resteront uniquement ironiques. Personne n'a le droit de gâcher le bonheur des autres. Et pourtant... Mais c'est bien, tu ne regrettes rien ! Car tu le souhaitais par dessus tout le reste !

    Destruction.

    Je n'attends pas de réponse,         
    Toujours la même personne         

     Lettre n°5


  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Mars 2016 à 21:25

    Bonsoir, 

    J'apprécie lire ton histoire. Ça change de lire à travers des lettres. De plus, tu as une écriture soignée, fluide et agréable à lire. : ) 

    Bonne continuation. : ) 

      • Dimanche 13 Mars 2016 à 17:37

        Bonjour / Bonsoir,

        Je te remercie pour ces compliments qui me font très plaisir. J'ai choisi les lettres pour justement sortir de l'habituel, c'était l'effet recherché. Ravie que ça te plaise :)

        Merci à toi :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :